• Ce que l'on a aimé:

    -les rennes: au de là du cercle polaire , on en voyait partout en bord de route, sur la route, en bord de mer, sur la neige dans les villes, certains s'approchaient tout près du camping-car, c'était génial.

    -les paysages, en Norvège principalement, la mer turquoise, les montagnes la forêt, les cascades etc

    -Le calme: peu d’habitants donc peu de bouchons, de bruit, de pollution, conséquence, les gens sont cools.

    -le respect: les scandinaves se comportent bien, c'est agréable, sur la route, les automobilistes ne dépassent pas les vitesses se montrent très prudents, jamais agressifs, jamais un coup de klaxon! Dans la nature ou en ville, tout est toujours propre, rien n'est abimé.

    -On a vu le père noël, quel souvenir!

    -Hormis le Danemark, les autres pays du nord aiment les camping-cars et ça se voit, il y a partout des aires de services.

    -Le allemansratten: qui signifie droit à la nature pour tous: là-bas dès que l'on est éloigné de plus de 150 m d'une habitation, on peut stationner sans aucun souci, se servir dans la nature, faire du feu quelle chance!

    -Il fait jour tout le temps! Quel étonnement de ne jamais voir la nuit, c'est plutôt agréable et pratique car on peut profiter davantage du séjour.

    Ce que l'on n'a pas trop apprécié:

    -Les moustiques: rencontrés surtout en Finlande, ils nous ont bien piqués et effrayés malgré les produits achetés en France.

    -La mer tellement belle mais tellement froide: mesurée de 6 à 13 au nord puis jusqu'à 18 dans le sud on imaginait un peu plus chaude quand même.

    -Le plus gênant de ces vacances est le niveau de vie de ces pays et encore on est habitué à se serrer la ceinture mais tout y est hors de prix, on n'a pas pu profiter de grand chose.

     

    Pour ce voyage, nous avons fait 9237 kms; c'est relativement peu mais il faut dire que nous avons écourté le trajet à  la fin en évitant Bergen et le Preikestolen. Nous avons dépensé 1320  euros en gazole chiffre approximatif, j'ai essayé d'inclure les frais de change) pour un total de 958 litres de gazole!!! Nos autres dépenses ont été minimes: 0 euros en nuitée (seulement 6 euros au glacier pour la journée),un peu plus de 100 euros en souvenirs et visites, moins de 200 euros pour les ferry, 167 euros pour les deux ponts au Danemark  (juste pour le retour!), nous n'avions pas pris le autopass, on verra bien si on reçoit une facture dans les prochaines semaines, les péages ont été nombreux autour d’Oslo, Trondheim et aussi dans le sud sur la E6.

    Il y aurait sans doute beaucoup à dire encore sur ce voyage mais on manque de temps, le travail a repris et on a déjà d'autres idées de séjours en tête: peut-être Barcelone à la Toussaint, sans doute toute l'Italie cet été (ça fera moins de km ouf) et on commence à réfléchir à un projet impossible à réaliser en camping-car visiter New-York (cela ne nous empêchera pas de visiter l'ouest des états-unis dans une dizaine d'années en louant un motorhome là bas ).

     


    votre commentaire
  • Le   08/08, à peine sortis du pont, nous sommes à Copenhague ou presque, il reste 4 km avant le parking gratuit que nous avons repéré sur park4night; il est un peu loin du centre (6km) mais il est en bord de mer et très au calme, c'est parfait.

    De Malmo à Breteuil

    On apprécie de se balader dans le centre ville de Copenhague, c'est très vivant et très touristique, presque trop, on aime le quartier du port Nyhavn, le quartier du palais royal (Amalienborg)et le parc de Tivoli qui a beaucoup fait envie aux gosses mais comme on avait en tête un autre parc alors on n'a pas cédé.

    De Malmo à Breteuil

    De Malmo à Breteuil

     

    Comme tout le monde, on a pris la photo la moins originale lorsque l'on est à Copenhague... la petite sirène (que l'on a pas eu de mal à trouver vu l'attroupement aux alentoursyes).

    De Malmo à Breteuil

    De Malmo à Breteuil

     

    Une visite dans Copenhague ne se fait pas sans aller dans Christiana alors on y va mais on le regrette vite: on y a vu une sorte de grand camp hippie certes bien décoré de tags en tous genres mais où on y a surtout vu un grand marché (ils appellent ça Pusher street, la rue des dealers!) où l'on ne vendait que de l'herbe et autres marchandises illicites ! On est alors très mal à l'aise et on décide de quitter au plus vite le quartier. De retour au camping car, en soirée , on décide de se promener sur la plage Amager et  on y découvre sur une île artificielle une piscine d'eau de mer .

     

    De Malmo à Breteuil

    Le lendemain, on doit retourner à la piscine découverte la veille pour se baigner mais comme les enfants ne sont pas sages, je décide de les punir. Dommage pour la piscine  en plus c'est moi qui ai le plus envie d y aller...Du coup c'est pas la joie dans le camping-car.

    Nous reprenons donc la route, après un second pont moins cher que le premier heureusement (55€ la traversée), nous décidons sans le dire aux enfants de nous diriger vers Billund, la capitale des Légos, là où il y a le siège, les usines , le parc etc...

    De Malmo à Breteuil

    On passe même juste devant le parc mais trop occupés à jouer dans le camping car, ils ne le voient même pas !!! On trouve à se garer rapidement dans le parking N°6 qui est le seul parking gratuit (hélas pour nous,  il est interdit de 0 à 6 h! Dommage...). On arrive vers 16h à Billund, on fait une rapide promenade nous menant dans la ville , il y a des bureaux avec des gens sans doute payés très cher pour jouer aux légos (le rêve pour Timéo) puis on a fait la découverte d'un endroit curieux: Lalandia, un parc intérieur où on trouve une peu de tout: des restaurants dans un cadre super beau, un magnifique parc aquatique avec toboggans impressionnants, des pistes de luge et de ski, une patinoire, un bowling, un minigolf, de l'accrobranche, un petit centre commercial avec boutiques et supermarché...

     

    De Malmo à Breteuil

    Vers 18 h, on se dirige vers le parc Légo (sur le routard ils y disent que le parc est accessible gratuitement deux heures avant la fermeture) et pas de souci, on peut entrer (grosse économie sachant que l'entrée coûte à peu près 50 euros et que les attractions ressemblent à celles de Disney ou du futuroscope que l'on connait par cœur). Jusqu'à la fermeture, on en profite pour se promener dans de magnifiques structures en légos.

    De Malmo à Breteuil

    De Malmo à Breteuil

     

    De Malmo à Breteuil

    De Malmo à Breteuil

    De Malmo à Breteuil

    Ne pouvant dormir sur place, on repart et on décide de s'arrêter sur une aire d'autoroute proche de Kolding 

    De Malmo à Breteuil

    Prévu à l'aller et reporté pour cause de sommet mondial, nous faisons donc un arrêt à Hambourg. Le centre ville est assez agréable  mais on n'en profite pas assez, une course Ironman y a lieu . On est garé en banlieue et on peut dire qu'en dehors du centre qui est très animé avec de nombreux monuments historiques remarquables, la ville n'est pas belle: beaucoup de vélos et de voitures abandonnés et pas mal de constructions. 

    La traversée de L'Allemagne est, comme souvent nous concernant, désagréable, ponctuée de zones de travaux ou de bouchons (surtout dans la Ruhr).

    Fort heureusement, on fait un arrêt à Cloppenburg, ville très accueillante pour les camping-cars (plusieurs parkings réservés ou autorisés aux cc smile) et très jolie.

     De Malmo à Breteuil

    Les deux jours qui suivent nous ramènent chez nous avec beaucoup d'avance, la lassitude de la route, le manque de chaleur me concernant ainsi que les dépenses énormes en gazole nous ont fait raccourcir le voyage. On fait néanmoins une belle halte en Belgique à La Louvière où on découvre l'un des plus grands ascenseurs à bateaux au monde.

    De Malmo à Breteuil

     

     

    Pin It

    1 commentaire
  • Le 05/08, nous quittons la Norvège, nous allons longer la mer jusque Malmö en espérant y trouver des plages sableuses (ça nous a manqué) avec une eau un peu plus chaude. Notre premier arrêt sera à Stromstad, très belle station balnéaire ressemblant à celle que nous avons sur la côte d'azur. On s'arrête sur un parking relais pas cher (environ 1 euro pour 6 heures) qui donne accès gratuitement à une navette jusqu'au centre ville. Les paysages sont une nouvelle fois magnifiques: un mélange de ce que l'on peut voir en Bretagne, sur la côte d'azur ou dans les calanques.

    De Oslo à Malmo

    De Oslo à Malmo

     

    A proximité du parking, à 10 min à pied, on accède à une belle plage où l'on se baigne dans une eau pour une fois pas trop fraîche, il y a des plongeoirs, ça nous détend bien, mais une nouvelle fois , les méduses oranges sont présentes, elles nous font très peur arf.

    De Oslo à MalmoDe Oslo à Malmo

     

    De Oslo à MalmoDe Oslo à Malmo

    De Oslo à MalmoDe Oslo à Malmo

    De Oslo à Malmo

    Un peu plus loin, à Tanum, on fait la visite du musée de la préhistoire  et on observe avec attention de nombreuses gravures rupestres présente sur le site. Comme il est déjà tard, on décide de passer la nuit bien au calme sur le parking du site.

    De Oslo à MalmoDe Oslo à Malmo

    De Oslo à Malmo

    De Oslo à Malmo

    De Oslo à Malmo

    De Oslo à MalmoDe Oslo à Malmo

    De Oslo à MalmoDe Oslo à Malmo

    De Oslo à Malmo

    De Oslo à Malmo

    Le 06/08, en allant à Grebbestad, on s'arrête dans un magasin de sport immense, grandiose qui fait aussi parc de jeux intérieur et extérieur. C'est assez bizarre de parler de cela mais les toilettes y sont d'une beauté incroyable, avec des aquariums partout! Même les urinoirs sont des aquariums avec de vrais poissons, ça laisse une impression vraiment étrange.

    De Oslo à Malmo

    De Oslo à Malmo

     

    De Oslo à Malmo

     

    De là, nous allons à Grebbestad déjeuner sur un parking en bord de mer. Le vent est très fort et encore ces maudites méduses ne nous donne pas envie d'aller à l'eau cette fois ci.

    De Oslo à Malmo

    De Oslo à Malmo

    De Oslo à Malmo

    De Oslo à Malmo

     

    Tout près d'ici, nous faisons la visite de Fjallbacka, très beau village de bord de mer: petite randonnée avec vues magnifiques, c'est devenu une habitude smile.

    De Oslo à Malmo

    De Oslo à MalmoDe Oslo à Malmo

    De Oslo à Malmo

    De Oslo à Malmo

    De Oslo à Malmo

    De Oslo à MalmoDe Oslo à Malmo

    De Oslo à Malmo

    On fait un détour par l'île de Tjörn où les paysages sont encore un fois magiques mais le vent violent et l'impossibilité de trouver un stationnement nocturne autorisé et abrité nous obligent à rebrousser chemin frown.

    En soirée, nous arrivons aux abords de Göteborg, comme on n'y trouve pas d'endroit correct pour passer la nuit, on se pose à Molndal, en banlieue. On est au bord d'un lac et juste à coté d'un château.

    De Oslo à MalmoDe Oslo à Malmo

    De Oslo à Malmo

    Le 07/08, on  est à Falkenberg, on se gare sur l'un des rares parkings non interdit aux camping-cars, on est revenu dans le sud ça se voit bad. On est à 50 m d'une très grande plage de sable fin, ça nous fait penser aux plages de la côte d'opale à coté de chez nous. On se baigne plus longuement que d'habitude car il y a des vagues, c'est rigolo , la mer est indiquée à 19 degrés et en plus il n 'y a pas de méduse... Miracle!!! La ville qui est à deux kilomètres de notre parking ne présente pas d’intérêt particulier. 

    De Oslo à Malmo

    De Oslo à Malmo

    De Oslo à Malmo

    De Oslo à Malmo

    De Oslo à Malmo

    De Oslo à Malmo

     

    Le lendemain, avant de quitter la Suède pour le Danemark, nous dépensons nos derniers sek dans un supermarché, les prix sont légèrement  moins élevés qu'en Norvège mais bien plus cher que chez nous. Comme on ne connaissait pas notre date de retour, on n'a pas pu réserver de ferry, du coup on doit prendre le pont de l'Oresund, il est impressionnant : 8 km de long puis passage ensuite sur une île artificielle nous envoyant dans un tunnel sous la mer de 4 km de long. Ce défi architectural nous aura tout de même coûté la bagatelle de 112 euros, ça fait cher du kilomètre!

     

    De Oslo à Malmo

    De Oslo à Malmo

    Pin It

    votre commentaire
  • Nous sommes le 31/07, on hésite encore sur la suite du parcours, ira-t-on à Bergen et au Preikestolen? Pas de chance, une grosse déviation prendra la décision pour nous... On s'arrête donc à Stryn, ville très animée le matin quand nous y étions passés, beaucoup moins en soirée, peu de chose à retenir de cet endroit si ce n'est un office du tourisme super sympa qui a offert des sacs à dos aux couleurs de la ville aux enfants et une très belle aire de jeux. On se gare sur le parking du gymnase à proximité de l'aire de service, hélas le réveil fut mauvais pour moi, un camping-cariste italien sans gène a laissé tourner son moteur de 5h30 à 7 h environ, j'avais perdu l'habitude de ces mauvais comportements rencontrés régulièrement en France badmad

    Le 01/08, on choisit de ne pas rejoindre la E6 afin de rouler sur des routes plus pittoresque et on a bien fait : on roule en altitude tout le temps, on traverse plusieurs stations de ski, on passe à coté du départ d'une randonnée très réputée "la Bessegen" (on ne connaissait pas mais on est surpris par les milliers de voitures garées ici, celle-ci est sans doute majestueuse). On fait étape à Geilo, une autre station de ski, on voit d'emblée que l'hiver ça doit être très vivant, mais en cette saison, c'est très calme; on est garé au parking du biathlon, on accède au centre par un chemin agréable le long de la rivière. Il y a une église très atypique, un peu futuriste, ainsi qu'un petit musée en plein air. Notre prochain arrêt prévu est l'église en bois debout de Heddal (proche de Notodden) mais peut-être que nous verrons autre chose de bien sur notre trajet...winktongue

    De Briksdalbreen à Oslo

    De Briksdalbreen à Oslo

    De Briksdalbreen à Oslo

    De Briksdalbreen à Oslo

    De Briksdalbreen à Oslo

    De Briksdalbreen à Oslo

    Le lendemain sur une aire de repos vers Dagali, on est surpris de voir deux douches dans le bâtiment des toilettes, on en profite pour prendre une vraie douche avec beaucoup de places et d'eau, ça change du confort du camping-car! A Kongsberg, les enfants et moi nous nous amusons bien dans un plan d'eau aménagé avec toupie géante, plate-forme et trampoline dans l'eau, il y a  des plages de sable avec bain de soleil, barbecue. Il y a même en accès libre des outils et des bornes solaires avec prises usb pour recharger les portables. L'eau nous parait plutôt bonne, on la mesure à 15.5, il y a longtemps qu'on ne s'était pas baigné dans de l'eau aussi chaude yes... 

    De Briksdalbreen à Oslo

    De Briksdalbreen à Oslo

    De Briksdalbreen à Oslo

    De Briksdalbreen à Oslo

    Le 03/08, nous atteignons sous une pluie battante l'église de Heddal, son architecture et son matériau surprennent beaucoup. A coté, il y a encore un musée en plein air dont on ne profite pas bien , il fait en effet très mauvais. De passage à Notodden, on est impressionné non pas par la beauté de la ville car c'est loin d'être le cas mais par la folie liée au festival de blues, le "bordel" qui règne là bas est indescriptible!

    De Briksdalbreen à Oslo

    De Briksdalbreen à Oslo

    De Briksdalbreen à Oslo

    Nous arrivons en soirée à Oslo, nous nous garons sur le parking conseillé par le routard, celui du lac de Sognsvann: il est immense, on est sur d'y avoir de la place en plus il est gratuit, seul bémol, il est très loin du centre, un peu plus de 6 km, mes jambes s'en ressentent encore! On aurait bien pu prendre le métro qui est accolé au parking mais à environ 4 euros le ticket aller on a préféré s'abstenir. Le trajet pour aller au centre est agréable puisque nous traversons un bois rempli de framboisiers, ça nous semble moins long.

    De Briksdalbreen à Oslo

    La ville d'Oslo ,avec ses d’œuvres d'art un peu partout, nous a vraiment beaucoup plus: on y a vu l'opéra avec son architecture on ne peut plus surprenante, les quartiers d'Aker Hus ou Aker Brygge sont très animés et proposent des bâtiments à l'architecture plaisante. A la Nasjonalgalleriet, on a vu le tableau mondialement connu : "le cri" de Munch! En fin de journée sur le retour, on a apprécié particulièrement le parc Vigeland avec plus de 200 statues sacrément bizarres dont le célèbre bébé boudeur, symbole de la ville. La fin de journée se terminera sous des trombes d'eau, quelle galère!

     

    Le palais royal

    De Briksdalbreen à Oslo

    De Briksdalbreen à Oslo

     

    Drôle de symbole de la France...

    De Briksdalbreen à Oslo

    De Briksdalbreen à Oslo

    De Briksdalbreen à OsloDe Briksdalbreen à Oslo

     

    L'opéra d'Oslo

    De Briksdalbreen à OsloDe Briksdalbreen à Oslo

    De Briksdalbreen à OsloDe Briksdalbreen à Oslo

    De Briksdalbreen à Oslo

    L'hôtel de ville et le centre Nobel 

    De Briksdalbreen à OsloDe Briksdalbreen à Oslo

    Le quartier d'Aker Brygge et ses œuvres d'art contemporain 

    De Briksdalbreen à Oslo

    De Briksdalbreen à OsloDe Briksdalbreen à Oslo

    De Briksdalbreen à Oslo

    De Briksdalbreen à OsloDe Briksdalbreen à Oslo

     

    Le cri d'Edward Munch

    De Briksdalbreen à OsloDe Briksdalbreen à Oslo  

    Le parc Vigeland

    De Briksdalbreen à OsloDe Briksdalbreen à Oslo

    De Briksdalbreen à OsloDe Briksdalbreen à Oslo

     

    De Briksdalbreen à OsloDe Briksdalbreen à Oslo

     

    Timéo et Yléa en mode imitation : on y croirait presque... yes

    De Briksdalbreen à OsloDe Briksdalbreen à Oslo

    Petit événement puisque nous restons ici une deuxième nuit, c'est la seule fois en 5 semaines que nous restons deux nuits au même endroit. Avant de quitter les lieux, nous allons au supermarché Kiwi dépenser nos derniers nok (demain, nous serons en Suède), comme à chaque fois on est choqué par les prix pratiqués dans ce pays: viandes, produits laitiers, boissons sont 3 à 4 fois plus chers que chez nous.

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Le 29/07 nous faisons un détour par Andalnes pas parce que la ville nous intéresse particulièrement mais parce que nous voulons absolument faire la fameuse route des trolls...Nous verrons à Andalnes un surprenant train chapelle et quelques kilomètres avant la ville,  le Trollveggen qui est la plus haute paroi verticale d’Europe à escalader.

    De Andalnes au glacier Briksdal

    De Andalnes au glacier Briksdal

     

    La route des trolls est assez éprouvante pour le camping car (surtout quand on pense à notre mésaventure de l'année dernière ...), elle est très pentue et pas toujours très large et ses virages sont redoutables mais une fois garés là haut, la vue y est incroyable, il y a plusieurs "pas dans le vide" assez chouettes surtout en fin de soirée quand il n y  a plus personne yes.

    De Andalnes au glacier Briksdal

    De Andalnes au glacier Briksdal

    De Andalnes au glacier Briksdal

    De Andalnes au glacier Briksdal

    De Andalnes au glacier Briksdal

    De Andalnes au glacier Briksdal

    De Andalnes au glacier Briksdal

    De Andalnes au glacier Briksdal

    Le 30/07, après une nuit bien calme, nous faisons une randonnée vers l'un des sommets qui surplombent la route des trolls mais les enfants se fatiguent alors au bout d'une heure, nous rebroussons chemin. Nous continuons donc notre route vers Geiranger en prenant encore une fois un ferry, pas de chance cette fois on est bien compté en 6-7 mètres ça change tout, le prix du véhicule passe du simple au triple! Nous nous arrêtons sur un parking en haut de la route des aigles qui nous permet une nouvelle fois de faire de magnifiques photos et une randonnée où les enfants sont ravis de ramasser des fruits sauvages (framboises, fraises des bois et myrtilles). Nous passons finalement la nuit sur ce parking. 

    De Andalnes au glacier Briksdal

    De Andalnes au glacier Briksdal

    De Andalnes au glacier Briksdal

    De Andalnes au glacier Briksdal

    De Andalnes au glacier Briksdal

    De Andalnes au glacier Briksdal

     

    Le lendemain, nous sommes à Geiranger assez tôt , ainsi on se gare facilement en plein centre de ce village mondialement connu et pourtant ne comptant pas plus de 300 habitants! On hésite à faire la croisière sur le fjord mais elle assez chère et on n'y verrait rien de plus que ce que l'on voyait du haut de la route des aigles. Les paysages sont magnifiques comme d'habitude mais le village lui n'a rien de particulier, il s'agit d'une accumulation de loueurs de bateaux ou de vendeurs de souvenirs.

    De Andalnes au glacier Briksdal

    De Andalnes au glacier Briksdal

    De Andalnes au glacier Briksdal

     

    Sabrina rêve de marcher sur un glacier alors, direction Briksdal où on retrouve un des plus grand glaciers d’Europe. La route d'accès est étroite, il faut sans cesse trouver des endroits pour se croiser. Pour la première fois des vacances, on doit payer un parking (50 nok pour la journée) mais nous ne regrettons pas, la balade autour du glacier et le chemin y menant sont superbes. Dommage que l'on ne puisse plus accéder à la langue du glacier: à cause du réchauffement climatique, le glacier recule de plus en plus chaque année frown

    De Andalnes au glacier Briksdal

    De Andalnes au glacier Briksdal

    De Andalnes au glacier Briksdal

    De Andalnes au glacier Briksdal

    De Andalnes au glacier Briksdal

    De Andalnes au glacier Briksdal

    De Andalnes au glacier Briksdal

     

    De Andalnes au glacier Briksdal

    En se promenant dans le camping qui jouxte le parking, une allemande nous interpelle, on se demande bien pourquoi: en fait Yléa jouait avec une fleur (une digitale) et celle-ci s'avère hautement toxique, merci madame! 

     De Andalnes au glacier BriksdalDe Andalnes au glacier Briksdal

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique