• En manque de chaleur depuis le voyage de l'été dernier en Laponie, je motive toute la famille pour partir cette année vers la chaleur du  sud-est de l’Europe. On prévoit  une étape à Prague, plusieurs jours en Roumanie où on espère apercevoir des ours et on hésite sur la possibilité d'aller jusqu'en Cappadoce tant la région semble lointaine.

    Pour ce voyage, on a acheté les "routards" République thèque/Slovaquie, Roumanie/Bulgarie, Turquie et Grèce continentale, on a pris aussi 2 autres guides Turquie (Lonely Planet et guide évasion hachette)  et le guide vert Roumanie. La plupart ont été achetés d'occasion sur le bon coin ou Momox. On a aussi pris soin d'acheter une carte de Roumanie freytag et berndt qui est très précise. Notre gps couvre tous les pays d'Europe de l'est et la Turquie , en principe on ne risque pas de se perdre...

    Pour communiquer, nos forfaits (Free et SFR) couvrent tous les pays traversés sauf la Macédoine et la Serbie ( on a l'impression de revenir 15 ans en arrière ).

    On a pris soin également de changer de l'argent roumain et bulgare à Amiens  avant de partir, on n'a quasiment pas eu de frais, en ce qui concerne les autres monnaies, la livre turque n'était disponible que sur commande et pour les autres pays, on n'était pas certain du circuit exact

    Comme on ne sait pas si on ira loin en Turquie, notre kilométrage prévisionnel n'est pas encore fixé mais j'espère qu'il ne dépassera pas le trajet jusqu'au cap nord soit 9200 kms.

    Projet été 2018

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Suite à la déconvenue de  la veille, on a passé la nuit sur le parking d'un supermarché dans un village dont on ne se souvient même plus le nom. On passe la frontière le matin à Petea un peu avant Satu mare; on y attend  à peu près 45 minutes. On en profite pour acheter la Rovigneta qui permet de circuler sur toutes les routes roumaines, ça va elle ne coûte que 7 euros pour un mois.

    Avant d'arriver, on longe l'Ukraine pendant un moment. On aurait bien aimé y aller: c'est un pays où on  n'a jamais mis les pieds et surtout on n'a presque plus de carburant et on sait que là-bas le gazole y est très peu coûteux: autour de 80 cts d'euro par litre, mais on a lu sur de nombreux blogs que  le passage de la frontière y est très long et fastidieux frown donc on arrive  à Sapanta le midi(13/07), on va dans l'unique camping (Camping Poieni - Casa Ana) pour essayer de recharger la batterie cellule et se poser un peu. On a du mal à le trouver  car c'est  plus une pâture qu'un camping comme on les connait chez nous. On paie 60 lei (soit à peu près 13 euros).

    Sapanta - Bucarest

    On est à 2 kms du célèbre "Cimetière joyeux". L'entrée est payante mais seulement 16 lei (4 euros) pour nous 4. Même si on s y attendait, on est surpris de voir un cimetière aussi beau et surtout avec des cars de touristes qui y affluent.

    Sapanta - Bucarest

     

    Les dessins représentent la la plupart du temps un événement marquant de la vie (ou de la mort arf) du défunt d'un coté et de l'autre coté  souvent leur métier.

    Sapanta - Bucarest

    L'église qui se trouve à l'intérieur est très jolie.

    Sapanta - Bucarest 

    On traverse une partie de la région des Maramures, on est un peu déçu car ça ressemble beaucoup à chez nous et c'est beaucoup plus moderne que ce que l'on imaginait, peut-être que l'on ne s'est pas assez attardé dans les petits villages ou que l'on a manqué de temps pour chercher à s'intégrer aux locaux.

    Ici des véhicules typiques de la région.

    Sapanta - Bucarest

    Des belles maisons à Sapanta

    Sapanta - Bucarest

     

    La galère se poursuit avec le camping-car puisque en ayant chargé pendant 24 h, la batterie de la cellule ne permet toujours pas d'utiliser le courant en 12v.

    Le 14/07, pas de chance avec le temps cette fois ci, il pleut fort presque toute la journée, on avait prévu de s'arrêter à Cluj-napoca du coup on a continué à rouler jusqu'à Turda où l'on se gare sur un parking juste avant la mine de sel. On y rencontre deux familles françaises très sympathiques avec lesquelles on passera une partie de la soirée.

    Sapanta - Bucarest

    On ne sait pas trop à quoi s'attendre en visitant la mine de sel, il y en a plusieurs dans le pays, on choisit celle ci un peu parce que c'est celle qui nous éloigne le moins de notre itinéraire. les abords de la mine sont très  touristiques, pleins de snacks et magasins de souvenirs.

    Nos premiers pas dans la mine sont intéressants, on tente d'imaginer le travail des mineurs il y a quelques décennies, la suite sera autant impressionnante que surprenante et incongrue. En effet le fond de la mine a été aménagé en une sorte de mini parc de loisirs, on se demande ce qui a pu leur passer par la tête! Finalement le seul moment vraiment chouette de cette visite , c'est la promenade en barque dans cet environnement si étonnant, hélas c'est limité à 3 par bateau, de toute façon, Sabrina avait peur d'aller dedans. L'entrée pour la mine nous coûte 90 lei soit environ 20 euros, le tour en barque 3 euros seulement.

    Sapanta - Bucarest

    Sapanta - Bucarest

    Sapanta - Bucarest

    Sapanta - Bucarest

    Nous quittons les lieux pour nous rendre à Sighisoara, on se gare tout près de la citadelle.

    Sapanta - Bucarest

     

    On y voit la maison natale de Dracula... , la ville ne nous impressionne pas autant que ce que l'on a pu lire dans les guides. Sab et les gosses visitent un musée de la torture qui est en fait une belle arnaque car on y voit une seule pièce avec 3 objets de torture à l'intérieur.

    Sapanta - Bucarest

    En début d'après-midi, on se dirige vers Brasov pour visiter la ville et aussi pour trouver un concessionnaire camping-car, il semble y en avoir un dans cette grande ville malheureusement l'adresse fournie nous envoie dans une cité où on a préféré ne pas traîner. Dommage car le fait de ne pas voir d'électricité est hyper gênant surtout quand, comme nous, on est habitué à stationner hors camping et hors aire, et de toute façon dans les pays de l'est, les campings sont peu nombreux.

    On se gare dans une rue très fréquentée en journée mais très au calme la nuit, on est juste au pied des fortifications et quasiment en plein centre-ville. Brasov est  très agréable et semble plutôt touristique , en tout cas il y a foule en cette soirée car c'est la finale de la coupe du monde... Alors on se fait discret car 90% des gens aux terrasses sont pour la Croatie...

    Sapanta - Bucarest

    Sapanta - Bucarest

     

    Sapanta - Bucarest

    Après une nuit très calme, nous nous rendons à Bran qui est tout proche, on se gare dans un parking gratuit à 500 mètres  à la sortie de la ville.

    Sapanta - Bucarest

    Nous hésitions à visiter le château de Dracula mais le hasard du calendrier a choisi pour nous puisqu'il est fermé le lundi, ça nous fera quelques économies puisque c'était assez cher et d'après le routard pas super intéressant. Aux abords du château, on trouve une nouvelle fois une multitude de boutiques de souvenirs.

    Sapanta - Bucarest

    Un peu plus loin, nous verrons un château beaucoup plus impressionnant: celui de Peles, on se croirait dans un conte de fées. on s'attarde dans les parcs et jardins où c'est magnifique. Lui aussi est fermé le lundi,pas de chance ouch

    Sapanta - Bucarest

     

    Sapanta - Bucarest

    Nous hésitons à nous diriger vers la mythique route Transfagarasan qui nous écarte pas mal de notre prochaine destination. Il semblerait qu'on puisse y apercevoir à coup sûr des ours (les camping caristes rencontrés à Turda disent en avoir vu!) Sauf que le souvenir du col Tizi N'Tichka au Maroc et des routes des trolls et des aigles empruntés les années précédentes mais aussi la crainte d'une nouvelle panne mécanique du camping car auront raison de notre enthousiasme... 

    Nous sommes le 16/07, nous nous dirigeons donc vers le site des volcans de boue de Berca, ça fait un gros détour mais on a hâte de voir à quoi cela ressemble. On a prévu d'aller en camping alors comme il est tard on choisit de s'installer en soirée à Buzau la grande ville à proximité de Berca, il s'agit d'un parking de terrain de sport en bordure d'un grand parc, on y est bien car le parc est très agréable contrairement à la ville de Buzau où on n'a rien vu de notable.

    Sapanta - Bucarest

    Hélas à partir de 23 h, des jeunes se sont mis à faire du bruit et à mettre de la musique à fond si bien que vers minuit on a dû partir chercher un endroit pour dormir. Ce ne fut pas facile puisqu'en Roumanie, les villages sont tout en longueur il n y a pas de places de villages comme chez nous et sans doute par manque d'argent sûrement il n'y a jamais de parking le long des routes. Finalement on se retrouve garé sur le parking du site des volcans non sans quelques frayeurs tant l'accès y est difficile: pente très forte sans doute bien plus de 20% et des routes extrêmement dégradées. De plus, on a lu partout qu'il était déconseillé de circuler la nuit dans ce pays et on comprend pourquoi... enfin pas de dégât ouf!!

    On choisit de s'installer au camping qui donne directement sur les volcans: l'environnement y est magnifique, les sanitaires beaucoup moins puisqu'ils sont en mauvais état et les douches payantes, tant pis au moins ça nous permet d'avoir l'électricité. Le camping nous coûte 45 lei pour nous 4 et l'électricité soit environ 10 euros c'est honnête mais il faut repayer pour les douches (vu l'état de celles-ci,on a préféré se doucher dans notre CC)

    Sapanta - Bucarest

    Sapanta - Bucarest

    Il y a plusieurs sites de volcans de boue dans les environs, on choisit fort logiquement de visiter celui qui est attenant au camping: Paciele Mici, l'accès y est payant mais très peu coûteux: 10 lei pour nous 4 soit un peu plus de 2 euros. Ces "volcans" sont plus surprenants que réellement impressionnants, on s'attendait à plus gros. On est quasiment seuls dans le site. Comme la visite se fait rapidement , on fait une balade dans les collines environnantes entourés de vaches et moutons, c'est pas hyper dépaysant mais ça décontracte de toute cette route si difficile.

    Sapanta - Bucarest

     

    Sapanta - Bucarest

    Après une nuit bien reposante mais sous la pluie une nouvelle fois, nous faisons les vidanges et quittons le camping pour rejoindre la capitale roumaine avec un peu d'appréhension, on a lu que c'était la ville la plus embouteillée d’Europe.

     

     

     

     

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Nous partons le 8/07 en soirée, notre premier arrêt intéressant se situe à Nuremberg. Nous nous garons sur un parking où il y a quelques places réservées camping-car, dommage il y a pas mal de voitures dessus, on trouve par chance une place qui nous permet par un chemin très agréable de rejoindre le centre ville à pied en un peu moins de 45 mn. La ville  est assez belle mais on n y dormira pas car on est  pressé de rejoindre Prague dont on a tant entendu parler .

    Breteuil - Sapanta

    On passe la nuit à Toknik, petit village juste avant Prague.

    Breteuil - SapantaBreteuil - Sapanta

    On arrive tôt à Prague, on trouve facilement le stationnement gratuit devant un monastère et juste à côté d'un immense parc, c'est calme et pas trop loin du centre.

    On ne va pas bien profiter de la capitale tchèque ,il va pleuvoir très fort en fin de journée. on aura pu quand même y voir le fameux pont Charles, le château, les "dancing houses"... pas de chance, la magnifique horloge astronomique était en rénovation frown

    Breteuil - Sapanta

     

    Breteuil - Sapanta

    Pour faire plaisir aux enfants, on a assisté à l'ouverture de l'immense magasin de jouets Hamleys https://www.hamleys.cz/en (l'un des plus grands du monde parait-il) en grandes pompes.

    Breteuil - Sapanta

    Breteuil - Sapanta  

    Comme il pleut fort, on repart rapidement de là et on roule jusqu'en soirée, où malheureusement on s'aperçoit que l'on n a plus d'électricité dans le camping-car, la galère ne fait que commencer, on pense tout de suite à la batterie, hélas non. On se met à la recherche d'un accessoiriste camping-car, il y en a un à Bratislava et un autre vers Budapest.

    En Slovaquie, le loueur de camping-car très sympa n'a pas de    à vendre mais il teste notre batterie et vérifie les fusibles et nous explique à l'aide de google traduction que la batterie n'a rien et qu'il faut juste la recharger en 220 et tout ira bien.  On est un peu sceptique car on sait que notre batterie est ancienne, alors on rejoint l'autre magasin de camping-car proche de Budapest. Trouvé sur park4night, cet endroit ne correspond pas du tout au signalement, il était sensé y avoir un magasin de camping-car, une aire, un atelier etc (le dernier commentaire sur l'application datait pourtant de 3 jours!), il y a juste un jeune garçon qui sort lorsque l'on sonne, il nous explique que le responsable n'a pas de batterie à vendre et encore moins de personnel à l'atelier. On se dit qu'on ira en camping dès notre arrivée en Roumanie qui ne devrait plus tarder  en espérant que les slovaques avaient raison.

    Comme on est tout près de Budapest et qu'on a de beaux souvenirs de cette capitale, on décide d y aller, on se gare sur un terrain vague dans le quartier universitaire. c'est gratuit, calme et à environ 3 kms du centre donc pas trop loin à pied (en longeant le Danube). Rapidement on s'aperçoit qu'il y a 3 ans on n'avait pas tout vu à Budapest et que la ville regorge d'endroits magnifiques. On passe deux jours ici hélas sans électricité: obligé de mettre des lampes de poche pour s'éclairer le soir et de puiser directement dans la cuve d'eau propre eh oui pas de courant donc pas de pression au robinet! On se croirait en tente. Heureusement le frigo refonctionne, oui lui aussi était tombé en panne .

    Breteuil - Sapanta

    Lors de notre passage il y a 3 ans, nous avions essentiellement concentré nos visites sur la rive Buda (le château, la citadelle ),cette année nous nous sommes plus attardés sur l'autre rive du Danube (côté Pest): le parlement, le quartier juif, le parc Varosliget, la place des héros, les Bains Széchenyi etc.

    Breteuil - Sapanta

    Breteuil - Sapanta

     

    Breteuil - Sapanta

     

    Breteuil - Sapanta

    Breteuil - Sapanta

    On quitte Budapest en début d’après-midi en pensant arriver en Roumanie en soirée, c'était sans compter sur notre malchance habituelle et l'incompétence des services publics hongrois. En effet peu après avoir quitté la capitale hongroise, on s'est retrouvé bloqué dans un bouchon... pendant plus de 6 heures!!! Oui vous avez bien lu! et il n y avait pourtant pas de neige ou quelque intempérie que ce soit. Nous n'avons eu aucune explication et avons vu très peu de secours ou policiers venus gérer un peu tout cela. On ignore encore aujourd'hui ce qui a pu causer tout ce  bord-----.

    Après  cette mésaventure,  On va se diriger tranquillement vers le cimetière de Sapanta en Roumanie.

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Voici notre projet de voyage pour cet été 2018.

     

    Projet été 2018

     

     

    Notre objectif pour cet été est de nous attarder principalement en Roumanie et en Turquie. On espère faire moins de 10000 km  sur à peu près six semaines.

    Pin It

    votre commentaire
  • Timéo a préparé un logo pour le blog et nous avons fait fabriquer des autocollants par le camping car (https://www.mpa-pro.fr/).

    Nouveau logo

    Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires