• Dés le premier hiver où l'on a acheté le camping-car, on choisit de partir  aux sports d'hiver avec , c'est la première fois que l'on essaie la neige en camping car mais on l'a déja fait en caravane à la même période alors peu d'inquiétude à avoir selon nous, on choisit de partir la semaine du nouvel an, on n'a pas encore l'habitude alors on se dirige aux Menuires où l'on sait qu'il y a une aire très bien aménagée. Toutefois l'inquiétude nous guette lorsque la météo prévoit beaucoup de neige le soir de notre arrivée. Encore davantage de souci quand arrivés aux Ménuires on s'aperçoit que l'aire est archi-pleine et que même 2-3 camping-cars sont devant la barrière en attente d'une place. On choisit donc de se poser sur un parking plus bas en attente d'une place. Et là, on ne s'attendait vraiment pas à cela, une tempête de neige s'abat sur la station et la neige nous encercle si bien que l'on ne pourra quasiment plus bouger pendant plusieurs jours ( on s'en sort pas si mal puisque on apprend que beaucoup de voitures sont restés bloquées dans la vallée, l’accès était devenu impossible à la station!). Comme on n'est pas expérimenté, on ne chauffe pas énormément pour économiser le gaz qui dans ces conditions extrêmes doit vite s'épuiser (-17 dans la nuit dixit l'office du tourisme), la conséquence sera plus que gênante pour nous puisque le circuit d'eau gèlera (coup de chance, pas de dégâts ni à la pompe ni aux tuyaux)!

    courchevel 

    courchevel

    courchevel 

    L'aire des Menuires 

    courchevel

    Tous ces ennuis ne nous empêcheront pas de passer de bons moments dans la station: reprise du ski, luge, initiation au snowboard, ballade à Val thorens (une navette gratuite nous y a emmené cool, moins cool là bas à 15 h il faisait -14 en plein soleil!). En revanche la vie à bord du camping-car va s'avérer très difficile: on est encerclé par la neige, le froid est très présent, on n'a pas d'eau, peu de courant, le panneau solaire est couvert de neige! On hésite à faire marcher le chauffage au gaz à fond car on craint que les bouteilles ne se vident trop vite, parfois on fait tourner le moteur pour récupérer un peu d'électricité et réchauffer un peu la cellule. On a calfeutré les endroits où l'air semble passer.

    courchevel

    Val Thorens

    courchevel

    courchevel

    courchevel

    courchevel

    Les Menuires

    courchevel

    courchevel

    courchevel

    courchevel

    Vive les sports d'hiver !

    courchevel

    Au bout de 4 jours, on décide de partir, la zone autour de nous est un peu mieux déneigée, on sait qu'il y a une aire à la tania, on en profitera pour se remplir d'eau et vider le peu d'eau sale que l'on a utilisée. On espère aussi qu'en roulant les tuyaux d'eau vont dégeler.

    Hélas, arrivé à la tania, pas de place disponible ( il y aurait pu y en avoir mais des camping-caristes se croyant tout permis se sont installés sur deux places, d'autres y ont mis un salon de jardin!...), et double coup de malchance, l'aire de vidange n'existe plus( en avril 2017, elle ne semble toujours pas exister malgré sa présence dans certaines applications ).

    Le hasard nous emmènera finalement à Courchevel Praz, cette zone de la station est nettement moins huppé que les autres parties de Courchevel, on s'y sent bien à l'aise. Notre eau hélas n'a pas dégelé et on ne veut pas repartir avant le réveillon alors on se lave avec de l'eau en bouteille et on mange dans des couverts en plastique. 

    La station nous plait beaucoup, Courchevel 1850 est très animé, le luxe y est très présent, c'est assez fascinant; l'art est visible partout là-bas , c'est plaisant, en bas à 1300 m où nous sommes garés, il y a le tremplin olympique, un lac, des pistes de ski de fond, beaucoup de choses prévues pour l'été également. Des navettes sont nombreuses et gratuites et nous permettent d'accéder rapidement à toutes les zones de la station. On refera du ski, en plus de nombreuses remontées mécaniques sont accessibles gratuitement!

    Vive les sports d'hiver !

    Vive les sports d'hiver !

    Vive les sports d'hiver !

    Vive les sports d'hiver !

    Vive les sports d'hiver !

    Vive les sports d'hiver !

     

    Vive les sports d'hiver !

    Vive les sports d'hiver !

    Vive les sports d'hiver !

    Vive les sports d'hiver !

     

    On a fêté le nouvel an sur les pistes de la croisette: c'était génial: feu d'artifice de qualité, musique à fond, robot fluo sur les pistes, vin chaud à volonté (sans danger puisque des navettes sont là pour ramener les touristes à bon port). Tout cela semble idyllique mais il ne faut pas oublier qu'en camping-car , rien n'est prévu pour nous là-bas : l'aire de vidange est fermée l'hiver (encore fermée cette année à la mi avril).

    Vive les sports d'hiver !

    Vive les sports d'hiver !

    On repart le 1/01 vers notre domicile et ça semble dingue mais après environ 600 km , on remarque qu'il reste encore de la glace sur le camping-car!

    L'année suivante (2016) échaudés par les problèmes rencontrés à cause du froid, on décide de partir aux vacances de pâques, on part directement au Praz et on a bien fait: il fait beau et il y a de la neige, on peut skier, faire de la luge et des ballades sous le soleil et avec des températures supportables. Comme on ne reste jamais longtemps au même endroit, on partira au bout de trois jours (c'est déja beaucoup pour nous), il faut aussi penser à vidanger et remplir les réservoirs, on se dirige vers Méribel, on fait une halte pour les vidanges, sur la nationale près de Moutiers.

    A méribel, on se gare tout en haut de la station à l'altiport, c'est assez calme, je demande avant si je ne gène pas les bus navettes qui manœuvrent pas loin de nous. on est garé en pente mais c'est pas grave , on est pas souvent dans le camping-car, on est juste à coté des pistes où , génial, il y a un grand téléski gratuit, on en profite pour progresser en ski enfin surtout les gosses qui commencent à me trouver trop lent!

    Courchevel 1300 Le Praz

    Vive les sports d'hiver !

    Vive les sports d'hiver !

    Vive les sports d'hiver !

    Vive les sports d'hiver !

    Vive les sports d'hiver !

    Vive les sports d'hiver !

     

    Méribel altiport

    Vive les sports d'hiver !

    Vive les sports d'hiver !

    Vive les sports d'hiver !

    Vive les sports d'hiver !

    Vive les sports d'hiver !

    Vive les sports d'hiver !

    Vive les sports d'hiver !

    Vive les sports d'hiver !

    Vive les sports d'hiver !

    Vive les sports d'hiver !

    Vive les sports d'hiver !

    Vive les sports d'hiver !

    Vive les sports d'hiver !

    Il y a quelques jours (avril 2017), nous sommes retournés à Méribel , toujours sur la zone de l'altiport mais à la différence que cette fois ci une partie de la famille est sur la station: à Mottaret et au Raffort. Grosse différence par rapport à 2016, cette année il y a peu de neige, beaucoup de remontées sont fermées, et la neige fond d'heure en heure. On a réussi à skier un peu quand même mais il nous a fallu cette fois -ci prendre un forfait , aie ça fait mal au portefeuille! L'absence de neige nous a permis de faire de belles ballades: une fois vers le pic noir une autre de l'altiport vers Courchevel: grosse rando mais ça a eu le mérite de nous donner envie de retourner à Courchevel.

    Vive les sports d'hiver !

    Vive les sports d'hiver !

    Vive les sports d'hiver !Vive les sports d'hiver !

     

    Vive les sports d'hiver !

    Vive les sports d'hiver !

    Vive les sports d'hiver !

    Vive les sports d'hiver !

    Vive les sports d'hiver !

    Vive les sports d'hiver !

    Vive les sports d'hiver !

    Vive les sports d'hiver !

    Vive les sports d'hiver !

    Vive les sports d'hiver !

    Mauvaise nouvelle: de retour au camping-car après cette belle randonnée, un mot sur le pare-brise nous menace de pv ou enlèvement du véhicule si on ne part pas. Immédiatement je prends la navette pour demander des infos à la police municipale, il me rassure en m'expliquant qu'on ne doit pas rester plus de 48 h au même endroit et m'envoie vers le parking du raffort, celui des remontées macaniques, situé juste à côté du "camping" (très cher et qui est équipé comme un camping à la ferme).Nous décidons donc de quitter Méribel pour nous rendre à Courche'

    De retour au Praz, on est ravi même si là-bas aussi il y a peu de neige mais on aura pu profiter d'une impressionnante chasse aux oeufs, avec feu d'artifice, bal pour enfants et vin chaud offert (sab est ravie forcément).

    Vive les sports d'hiver !

    Vive les sports d'hiver !

    Vive les sports d'hiver !

    Vive les sports d'hiver !

    Vive les sports d'hiver !

    Vive les sports d'hiver !

    Vive les sports d'hiver !

    Vive les sports d'hiver !

    Vive les sports d'hiver !

    Sur le retour, on fera un arrêt à Conflans la cité médiévale toute proche d'Albertville, c'est super sympa de leur part car il y a de quoi vider et remplir les réservoirs gratuitement, en revanche , la cité en elle-même ne nous a pas enchanté plus que cela.

    Vive les sports d'hiver !

    Nous voilà de retour à la maison, il nous reste deux mois pour préparer un très gros voyage jusqu'au cap nord...

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  Vive le pass annuel

    Le blog que j'avais pris  plaisir à démarrer est un peu endormi, la faute au chômage qui ronge notre société et qui m'a atteint moi aussi depuis notre retour de Grèce. Nous ne pouvons donc plus partir loin avec le camping-car, le gazole même s'il a fortement baissé ces derniers temps reste un cout important pour nous  alors nous décidons de chercher des pass annuel pour Disneyland ( pass qui permet d'aller au parc pendant un an  sans payer par la suite), on s'est renseigné et on croit savoir que si on, a un pass fantasy ou dream , on ne paie pas le parking (ça change tout car c'est 20 ou 30 euros les 24h!).

     

    Vive le pass annuel

     

    Finalement pour 400 euros (on a payé en chèque vacances du coup on, a le sentiment de ne pas trop s'appauvrir) on aura réussi à trouver 4 pass annuel fantasy sur un site de vente au c.e.

    Heureusement que les enfants et nous aussi d'ailleurs adorent le parc car nous y passerons quelques jours à la toussaint, une semaine juste après noël puis logiquement nous devrions y retourner durant les vacances de février.

    Ce n'est pas dépaysant mais on peut pas se permettre de trop dépenser actuellement et ces vacances ne nous coutent absolument rien  à part quelques litres de gazole.

    Nous qui avions connu le parc il y a 5 ans alors que nous n'avions pas de camping-car, quel bonheur cette fois-ci de pouvoir rentrer le midi, le soir pour se reposer un peu les jambes y manger et surtout le fait de  ne pas avoir à faire 150 kms le soir pour rentrer chez nous est très rassurant.

    Concernant la partie camping car de l'immense parking de Disney, il y a du très bons et du très mauvais.

    Pour le très bon :

    -Il y a une zone sanitaire très grande , chauffée où l'on trouve de nombreuses douches, lavabos et  toilettes très propres puisque nettoyés chaque matin pendant un long moment.

    -On s y sent relativement en sécurité puisqu'actuellement Vigipirate parcourt le parking toute la journée.

    -Du parking on a une vue agréable sur Space mounatin

    -De Pâques à la Toussaint il y a une aire pour vider et remplir l'eau du camping-car.

     

    Pour le moins bon:

    -L'aire de service ne fonctionne pas en hiver, ça ne semble pas si gênant puisque tout est prévu dans la zone sanitaire (il nous faut tout de même de l'eau pour la vaisselle).  Plus grave cela amène de nombreux débordements de la part des camping-caristes qui se permettent du coup de vider leurs eaux grises directement sur le bitume.

    -Nous y étions présents entre Noël  et l'an et il s'agissait de moments où le parc est quasi saturé, du coup le parking voiture était  plein, celui des  cars aussi . Alors,  le parking réservé aux camping-car s'est vite retrouvé rempli de voitures dont certaines se sont collées à nous, nous permettant à peine de pénétrer dans la cellule. Mais on sait très bien qu'il s'agissait de journées exceptionnellement fréquentées.

    Le plus gros point noir n'est  pas le parking ou le parc mais véritablement les camping-caristes eux-mêmes qui se croient chez eux et n'hésitent pas à allumer leur moteur à tout moment (à 7h du matin ou à 23 h le soir), d'autres avaient des groupes électrogènes. Les sanitaires sont souvent très sales pourtant le matin c'est très bien nettoyé.

    Vive le pass annuel

    Vive le pass annuel

    Vue sur le parking camping-car.

    Vive le pass annuel

    La vue sur space mountain depuis le camping-car, c'est chouette!

    Vive le pass annuel

    On est fin décembre, journée noire, on manque d'espace sur la partie camping-car , les voitures ont du se garer à coté de nous.

    Au premier plan, notre camping-car qui après moins de deux ans  a déjà connu une petite vingtaine de pays, a survécu à plus d'un mètre de neige autour de lui, le voilà régulièrement dans le monde de Mickey et il s'y sent bien.

    Actuellement il est en pleine réflexion sur son voyage d'été : Norvège ou Maroc???

     

     

     

     

    Pin It

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique